Soudain trop tard carlos zanon

 

Ça fait déjà un petit moment que l’on en a parlé sur insta, alors je me lance : voici mon premier article sur l’une de mes lectures.

 


 

J’ai toujours beaucoup lu, et j’ai rarement eu l’occasion d’échanger sur mes lectures. La plupart de mes amis ne lisent pas et pour les autres c’est seulement que nous n’avons pas les mêmes lectures. Alors ça me fait plaisir de pouvoir partager avec vous. J’espère surtout que je pourrais vous inspirez et que vous n’hésiterez pas à me donner vos avis.

Pour commencer j’ai une méthode bien à moi pour choisir mes lectures. Avant j’allais dans les librairies, je restais des heures à lire des résumés pour être sûre d’acheter Le livre. 6/7 euros le livre, t’as pas envie d’être déçue ! Je me suis bien vite rendue compte que je m’enfermais dans les thrillers, que je retournais toujours vers les mêmes auteurs et surtout que je faisais beaucoup trop de cauchemars (c’est le prix à payer quand on a une imagination débordante, on vit ses lectures et on les vit jusque dans son sommeil). Donc j’ai commencé à me tourner vers une autre façon de lire.

Désormais, je vais dans les magasins de livre d’occasions, je n’achète que des livres de la collection « livre de poche » et je les choisis au hasard. Plusieurs points positifs :

  • le prix, on passe de 6/7 euros le livre a 0,20cts/1€50
  • l’ouverture d’esprit, je lis des tas de livres sur lesquels je ne me serais jamais retournée ! (genre la biographie de Blaise Pascal …)
  • le suspens, je ne lis jamais les résumés avant mes lectures. Alors je me laisse porter par l’histoire sans savoir où elle va m’emmener.
  • les cadeaux, désormais c’est très facile de me faire plaisir et c’est surtout pas cher. Chéri fait souvent un crochet dans ces petites boutiques pour me ramener des lectures (mais lui les choisit suivant leur noms « je suis sûr qu’il va te plaire !!!! »)

Par contre avec cette méthode il faut savoir être patient, parfois c’est très long de lire un livre qui ne nous intéresse finalement pas tant que ça. Mais je vais toujours au bout de ce que je lis. On abandonne jamais !

Bien sûr certaines boutiques sont triées par genre. Donc je change à chaque fois que j’y vais, les thrillers, les classiques, les biographies, … et en rentrant je les range dans l’ordre par rapport à leurs numéros et je les lis dans l’ordre. Vous avez dit toquée ?! Je dirais collectionneuse ! J’aimerais avoir une énorme bibliothèque avec toute la collection livre de poche !

Bon, on a suffisamment tergiversé, on va pouvoir passer à la lecture que je voudrais vous présenter pour ce premier article.


Soudain trop tard 

Carlos Zanon

Cette première lecture n’est pas du tous un de mes coups de cœur. J’ai eu du mal à rentrer dans l’univers. Comme je vous l’ai expliqué, quand je commence un livre je connais seulement le titre, l’auteur et évidemment je vois bien la première de couverture. Pour ce livre ci je devine que c’est un policier étant donné que la tranche est noire et rouge. Et je sais que le livre a été élu pris des lecteurs en 2014, c’est comme le Port-Salut, c’est écrit dessus. Sur le coup je ne me suis pas franchement intéressée à l’image de couverture. Je sais qu’elle est à dominance rouge et noire mais je ne sais pas ce qu’elle représente quand je commence à lire. Au fil de ma lecture je me suis rendue compte que c’était en réalité la photo d’un bar avec des bouteilles en format paysage.

Un petit mot sur l’auteur que je ne connaissais pas du tout. J’imagine que je ne suis pas la seule donc je vais vous faire partager sa biographie comme elle est écrite dans le livre.

« Né en 1966 à Barcelone, Carlos Zanon est poète, romancier, parolier et critique littéraire. Il a publié ses premiers poèmes à la fin des années 1980 et a édité à ce jour cinq recueils. Il s’est ensuite consacré au roman : Soudain trop tard a remporté le prix Brigada 21 du meilleur premier roman noir en 2010, puis N’appelle pas à la maison le prix Valencia Negra du roman noir en 2013. Ses livres ont été traduits et publiés aux Etats-Unis, en Italie, en France, aux Pays-Bas et en Allemagne. »

Et pour ceux que ça intéresse voila le résumé :

« Barcelone. Un bar de quartier populaire, à l’aube. Epi, petite frappe notoire, fracasse le crâne de son ami Tanveer, puis s’enfuit retrouver Tiffany, la femme pour laquelle il a commis l’irréparable. Son frère, Alex, tente de le retrouver et de l’aider. Mais de quel secours peut être un ancien toxicomane schizophrène ? Soudain trop tard est le récit de la journée et de la nuit qui ont précédé le meurtre, et où tout a basculé. Sur fond de misère sociale, dans une ville touchée par la crise, émerge toute une galerie de petites gens marginalisés, personnages tragi comiques et terriblement touchants, occupés à survivre, entre optimisme et désespoir. Un roman noir ironique et réaliste par le nouveau grand nom du polar catalan, Carlos Zanón. »

J’étais vraiment impatiente de commencer cette lecture parce que ça faisait un petit moment que je n’avais pas lu de roman policier, étant donné que j’adore ça je brûlais d’impatience et je pense que c’est pour ça que j’ai été un peu déçue, j’avais probablement beaucoup trop d’attente. J’ai eu du mal à rentrer dans l’histoire et surtout à m’attacher aux personnages.

On suit un trio formé par Tanveer, Epi et Tiffany, il y a des allers/retours entre le passé et le présent, on saute toujours d’un personnage à un autre et je les trouve vulgaire, pas forcément dans leur manière de parler, mais plutôt dans la manière d’être.

Ce qui est certain c’est que l’histoire se déroule dans un quartier populaire et Carlos Zanon réussit réellement à retranscrire l’ambiance qu’il a dû imaginer. J’ai même était parfois mal à l’aise, il y a beaucoup de violences, de sexe, les mots sont assez crû. J’ai trouvé un avis sur internet qui disait « L’écriture de Zanon, n’est pas facile d’accès, ses mots sont simples mais leur pouvoir d’évocation est tel qu’ils nous entraînent avec eux dans les bas fonds de cette ville aux rues et aux quartiers décatis, où les personnages n’ont ni passé ni futur, entre alcool et drogues. » et c’est exactement ce que j’ai ressenti à la lecture.

C’est difficile pour moi de commencer sur ce blog à vous présenter un livre que je n’ai pas apprécié, parce que j’ai surtout envie de vous faire partager mes coups de cœur. Malheureusement, l’amour n’est pas toujours au rendez-vous. Mais je tiens tout de même à rappeler que ce livre a reçu le prix des lecteurs 2014, et il n’a que des bonnes critiques sur internet. Alors, n’hésitez pas, si vous l’avez lu, à me faire partager ce que vous en avais pensé. Et si le résumé vous a plu, foncez parce que bien que ce ne soit pas mon style je ne peux que reconnaître qu’une majorité de lecteurs l’ont appréciés alors, ne doutez pas de sa qualité !

Je vous invite à aller lire le premier chapitre pour vous faire une idée juste ici.

Je vous donne rendez vous tous les dimanches à 10 heures pour une nouvelle lecture

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *