Au dessus des nuages, le ciel est toujours bleu

Toute de bleu vêtue, cette semaine je vous présente ma tenue boho ! Celle-ci m’a demandé beaucoup de réflexions pour résoudre les différents problème que j’ai pu rencontrer.

J’ai eu un coup de coeur pour ce tissu, et mon objectif principal c’était vraiment de jouer sur la transparence. La robe que j’avais décidé de faire avec c’est un peu comme un grand rectangle cousu sur les côtés. Si j’avais utilisé un tissu opaque, la tenue aurait vraiment manqué de forme et surtout elle aurait perdu tous son intérêt !

P1040191P1040109P1040104

En général, le premier réflexe, quand on a un tissu transparent c’est de le doubler. Mais encore une fois hors de question de doubler entièrement la robe. J’ai décidé de créer un bustier et un short qui feraient office de doublure.

P1040132P1040145

On est sur une tenue monochrome, mais avec deux matières différentes qui permettent de nuancer le bleu. En ce qui me concerne, je pourrais porter la robe avec autre chose en dessous que l’ensemble que j’ai créé. Par contre je ne pense pas que je pourrais sortir avec l’ensemble sans la robe au-dessus, je considère vraiment cela comme une doublure qui cache les points stratégiques et mets en valeur ce qu’il faut. Rien que pour prendre les photos j’étais un peu mal à l’aise d’enlever ma robe. Le vendeur de tissus n’a pas su me donner le nom de la matière mais pour moi, au vu de l’étoffe et de la qualité, c’est une doublure Bemberg.

La pièce qui m’a demandé le plus de travail, sans aucun doute, c’est le bustier. Déjà parce que j’ai une forte poitrine, c’est-à-dire que j’ai travaillé le bustier par rapport à mon tour de poitrine, auquel j’ai ajouté les valeurs de couture, mais il semblerait que je n’ai pas pris en compte les valeurs d’aisance. Donc j’ai dû démonter mon bustier afin de minimiser les valeurs de couture au maximum (on peut remarquer que ça tire toujours un peu …). Çà a aussi était compliqué de travailler les angles sur les côtés (je pense que toutes les couturières connaissent la difficulté des angles !). Il faut savoir que le bustier est entièrement doublé, donc j’ai fait 4 angles oui oui, c’est en forgeant que l’on devient forgeron !

 

Il n’existe pas de fermeture éclair invisible séparable. Ma gentille mercière n’avait pas non plus le bon bleu, et ce qui correspondait le mieux était une grosse fermeture de quelques tons plus clairs. Je me suis dit que rien n’était impossible et qu’il suffirait de le cacher. Normalement, pour cacher une fermeture éclair on intègre un petit bord. Seulement comme expliqué plus haut j’ai dû utiliser toutes les marges. Donc j’ai redécoupé un petit « bord » afin de l’ajouter au tissu.

p1040186.jpg

Le short est très simple, deux devants, deux derrières, deux poches, une fermeture éclair (visible encore une fois, et quelques tons plus clairs aussi, ce bleu doit être une couleur un peu trop originale). L’ourlet du short est un ourlet roulotté.

La robe aussi est assez simple, comme je vous le disais au début de l’article c’est un grand rectangle avec une ceinture. Donc j’attire votre attention sur les ourlets roulottés (qui sont vraiment parfaits pour une matière aussi fluide), la maxi ceinture et les fentes.

J’adore le résultat, il correspond réellement à ce que j’avais imaginé. Et surtout habillée comme ça je me sens comme une sirène, une princesse. Je me sens gracieuse avec cette robe qui vole au vent. J’adore porter cette tenue, surtout avec ces jours de grosse chaleur !

4 thoughts on “Au dessus des nuages, le ciel est toujours bleu

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *